10 Fév 2016 Auteur : adminAK
Les courses écolo’ pour tous !

On aime… la décision de supprimer les sacs en plastique dans les magasins.

 

 

D’accord, ils étaient bien pratiques ces sacs qu’on nous a distribués à qui mieux mieux pour mettre ce qu’on avait acheté dans les magasins ! C’était la fin de l’époque des filets de provision et des sacs en osier qu’on emportait consciencieusement pour mettre ses courses d’alimentation. On avait une impression de liberté : partir de chez soi les mains vides, sans penser à rien, c’était royal !

 

 

Le temps a passé et les sacs en plastique se sont multipliés. Ils ont trouvé un deuxième usage pour certains : on s’en servait pour tapisser le fond de sa poubelle. Vive les économies ! On faisait peu de cas de l’écologie et personne ne parlait des dégâts faits par ces sacs, ces milliards de sacs abandonnés ici ou là, au gré du vent.

 

Et puis on a vu des routes bordées de sacs accrochés à des arbres, des animaux mourir pour en avoir ingéré, on a constaté qu’au fond des mers était en train de se créer un septième continent…

 

 

Alors, tant qu’il est encore temps, on ne peut que se féliciter de cette décision. Une décision qui responsabilise et qui favorise l’innovation. Déjà, depuis des mois, Monop commercialise de jolis petits sacs de nylon pliables aux couleurs acidulées ultralégers qu’on garde dans son sac ou sa poche et qu’on exhibe avec plaisir. Côté technique, le groupe français Sphère, pionnier des bioplastiques, a imaginé et commercialise des sacs en fécule de pomme de terre aussi résistants que des sacs en plastique capables de remplacer les 17 milliards de sacs distribués chaque année.

 

Alors, on adopte volontiers ce nouveau geste citoyen ! Et pour les adeptes du vintage, on va enfin pouvoir ressortir son filet à provision ou son cabas en osier.

 

 

Cécile Benoiston

 

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

*